Gravité

C’est un des morceaux que j’ai fait que j’aime le plus, à cause de l’impression d’apesanteur qu’il me donne quand je l’écoute.

Pourtant, il n’a que 800 écoutes environ, c’est beaucoup moins que d’autres alors que c’est mon préféré.

C’est Jaybee qui a fait l’instru. Il a assuré! 😉

Voilà les paroles:

Les conséquences sont multiples
Les circuits logiques tortueux
Si on n’arrête pas de fumer
On va finir tuberculeux
Chaque jour tenant le gouvernail
Vers des cieux qu’on espère cléments
Vers des envies qui nous tiraillent
A chaque tour, de la roue on est plus fort
Et plus lucides, mais est-ce une chance ou une malédiction
Et chaque jour on façonne un peu acide un hypothétique futur
Potentielle Bénédiction
CHORUS
De l’action je ne vois que ca en réponse aux blocages
On actionne les leviers la pression fait barrage
On lâche pas trop têtu pour ma part hétéro
Tant pis si ça fait trop sale ou trop intello

S’élèvera-t-on au bout du compte
Version d’après toutes ces ratures
Deviens-t-on malgré tout sa propre carricature
A-t-on déjà tout dit? Tout est-il vide de sens?
Est-ce qu’un nouvel éclairage
pourrait nous porter chance
je ne suis pas prête à parier de toute facon
je ne parie pas
On passe son temps à sommeiller triste lenteur à s’éveiller
les calculs se font seuls et
un jour ou l’autre faudra payer
rien ne sert de pleurer
le destin ne va pas s’enrayer
enchaînés, c’est clair par un conditionnement
des codes de société la peur du regard des gens
c’est surement pas là, la voie, cette forme d’inconscience
tant de miséricorde, fait garder la confiance
et chaque jour affinant, la vision intérieure
paradoxe du ralenti bien souvent agité
malgré tant de gravité, vit en apesanteur

CHORUS

De l’action je ne vois que ça en réponse aux blocages
On actionne les leviers la pression fait barrage
On lâche pas trop têtu pour ma part hétéro
Tant pis si ça fait trop sale ou trop intello

Vis dans l’espace immense
de l’univers des possibles
n’explorant que si peu
c’est frustrant au possible
s’éloignant peu a peu des comportements toxiques
rebondissant, après le choc
comme dans Apollo ou Spoutnik
du sous-sol à l’espace en un temps record
la vitesse des émotions donne du fil à retordre
la mer intérieure se déchaîne, se traduit sur les corps
bon moment pour couper les chaines, pour quitter le port
et chaque jour affinant la vision intérieure
difficile lucidité et vision extérieure
paradoxe du ralenti, bien souvent agité
malgré tant de gravité, vit en apesanteur
De l’action je ne vois que ça en réponse aux blocages
On actionne les leviers la pression fait barrage
On lâche pas trop têtu pour ma part hétéro
Tant pis si ça fait trop sale ou trop intello

J’ai fait un jeu de mot avec têtu/hétéro.

Et depuis j’ai arrêté de fumer, merci bébé, et je ne compte pas reprendre.

Publicités

Allez laisse ton commentaire, ça fait plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s